Le secteur de la production fruitière est un élément extrêmement important de l'agriculture de l'UE qui représente 6,7% de la production agricole totale. Les producteurs les plus importants, en termes de valeur économique des fruits produits, sont l'Espagne (33,4%), l'Italie (18,7%) et la France (11,4%), dont la production totale représentait plus de 60% de la production fruitière dans l'UE en 2015.

Parmi les plus grands producteurs de pommes dans l'UE on peut citer:

  • la Pologne 25%
  • l’Italie 19,2%
  • la France 15,5%1

 

Le secteur des fruits offre une grande variété de produits. Les pommes (12,7 millions de tonnes), les oranges (6 millions de tonnes) et les pêches (2,5 millions de tonnes) sont les fruits les plus importants en termes de taille de récolte dans l'Union européenne. 

Le pommier est l’arbre fruitier le plus courant de l'Union européenne, ses cultures couvrent 450 000 ha. La Pologne est le plus grand producteur de pommes de l'Union européenne. La culture des pommiers  en  Pologne  représente  1/3  (32%)  de  la  superficie  totale  des  pommeraies  de  l'Union européenne, et constitue dans ce pays plus de la moitié (53%) de toutes les cultures fruitières.2

Les pommes sont les fruits les plus exportés de l'Union européenne et la Biélorussie (16,4%) et l'Égypte (13,3%) sont leurs principaux destinataires.  C’est en Chine et dans l'Union européenne que l’on note la plus grande consommation de pommes.

Pour l'exercice en cours, on observe que la production de pommes dans l'UE est inférieure de 3% à celle de l'année précédente. La récolte polonaise est de 4% plus élevée, mais la proportion de pommes destinée à la transformation est passée de 60% à 40% et la fourniture de pommes fraîches est inférieure de 30% à celle de l'exercice précédent. À la fin de 2016, la Pologne a obtenu l'accès au marché chinois et à de nombreux autres marchés, ce qui lui donne beaucoup d'opportunités d'exportation. La demande en pommes est demeurée stable. En conclusion, les perspectives liées au prix des pommes fraîches, dans le contexte de la moindre récolte de cette année, sont meilleures que l'année dernière, mais inférieures à la moyenne des cinq dernières années. [1]

[1] Informations rédigées sur la base des données d'Eurostat

https://ec.europa.eu/agriculture/sites/agriculture/files/dashboards/apple-dashboard_en.pdf